L’étude objet de l’article a été publiée in madjalat at-tarikh (La revue d’Histoire), n° 10, 1981, second semestre.

Elle rappelle le souvenir de l’attaque d’Alger par les Anglais (1824) qui, suite au congrès de Vienne (1814) puis à celui d’Aix la Chapelle (1818), s’étaient proposé de faire appliquer les décisions de ces deux congrès par Alger.

Les deux congrès avaient décidé la fin de la guerre de course et voulaient l’imposer à Alger qui s’y est refusée.

Les Etats-Unis et le Mexique eux aussi s’y étaient refusés.

Les Anglais ayant essuyé un échec, ils ont essayé alors de créer des troubles internes en poussant les bédouins algériens à se révolter contre le pouvoir turc d’Alger et ce, en distribuant à ces derniers, par le biais de leurs relais, un petit livre intitulé « Al-‘ahd al-Djadîd (le nouveau Pacte)…

Lien de téléchargement

301 total views, 3 views today