ATM est un des historiens algériens les plus connus. Très jeune déjà, il montre en engouement pour l’histoire. Après des études à la Zaytouna puis à la Khaldounia de Tunis où il fréquente d’éminents lettrés, ATM s’engage dans le militantisme politique. Il estime que l’histoire est une science qui permet au nationalisme de se nourrir et de se renforcer. Il entreprend dès lors d’écrire des livres ayant trait à l’histoire de l’Algérie principalement après l’exil forcé qu’il connu en 1925. C’est avec « Carthage en quatre âges ou l’histoire de l’Afrique du Nord avant l’islam », publié à Tunis en 1927, qu’il commence sa production d’historien pour la terminer avec « la guerre des trois cents ans entre l’Algérie et l’Espagne », publié en 1976 à Alger.

Nous reviendrons très bientôt sur ce volet.

1,454 total views, 2 views today