M. Etienne Dinet, l’illustre peintre et penseur ayant vécu à Bousaada, aux portes du Sahara algérien, après s’être longtemps mêlé à la vie arabe que le contact avec l’européen n’avait pas défiguré, embrasse l’islam et le pratique sans que cela ne soit connu que de ses intimes.

Après quatorze ans passé en islam, il décide de rendre publique sa conversion.

Elle aura lieu dans la grande mosquée d’Alger.

Ci après le récit du déroulement de l’événement tel que cela a été reproduit à cette époque dans le « Chihab » d’Ibn Badis. Nous reproduisons ici une traduction en français que nous avons trouvée dans les affaires d’ATM.

L’article est en trois pages dactylographiées au format « lettre ».

3,913 total views, 2 views today